Quelle surface est autorisée de planification sans autorisation en Belgique ?

248
Partager :

Connue comme le pays de la bière et du chocolat, la Belgique attire des étrangers du monde entier qui rêvent d’une meilleure qualité de vie. Le pays, qui est la capitale de l’Union européenne, est réputé pour accueillir très bien ses immigrants et pour offrir d’excellentes conditions à ses résidents. Si vous rêvez de vivre en Belgique , sachez que vous devez tenir compte de tous les processus bureaucratiques pour cela et être sûr de pouvoir rester dans le pays, qui a un coût de la vie élevé. Apprenez tout et obtenez vos conseils dans l’article suivant.

Comment est l’environnement de vivre en Belgique ?

Selon l’indice Better Life, un indice créé par l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), la Belgique se classe quatrième dans le classement des places avec un meilleur équilibre travail-vie personnelle. Pour en apprendre un peu plus sur l’expérience de la vie en Belgique, j’ai parlé à des Brésiliens qui y vivent ou y ont vécu. Comment est le cas avec Letícia Mendes, qui a déménagé à Bruxelles pour accompagner son mari, qui a eu une opportunité d’emploi. Comme les autres personnes interrogées, Letícia aime beaucoup vivre à la campagne.

A voir aussi : Quel surpresseur choisir pour un polaris 280 ?

« Vivre en Belgique est une expérience incroyable. C’est un pays très attrayant, il possède une architecture médiévale unique, en plus d’une excellente qualité de vie et d’un excellent emplacement », garantit Letícia

Fernando Carreira est récemment retourné au Brésil et a vécu un an et sept mois dans le pays. La carrière est allée en Belgique en raison d’une opportunité d’emploi. Il a travaillé comme directeur créatif dans une agence de publicité, Ogilvy Social.Lab, et a fini par ne pas voir le contrat renouvelé en raison de la crise causée par le Covid-19.

A voir aussi : Comment mesurer la profondeur d'un puits ?

Cependant, vivant cette fois là-bas, Carreira a déjà eu une bonne vision de ce que c’est que de vivre à la campagne.

« Sans aucun doute, le plus grand avantage est la sécurité. Très différent de Saint Paulo ou toute autre grande ville du Brésil. Le fait de pouvoir se déplacer n’importe quand du jour ou de la nuit n’importe où, sans se soucier de la violence, est inestimable », a déclaré Carreira

Les avantages de vivre en Belgique

La sécurité a été un facteur salué par tous les Brésiliens avec qui j’ai parlé, ainsi que par l’emplacement du pays. Ce point a été souligné par Pedro Zambon, un Brésilien qui vit à Bruxelles et a déménagé dans le pays pour une opportunité d’emploi. Pedro travaillait déjà pour Ambev au Brésil et a d’abord été transféré au Luxembourg, mais il s’agit actuellement de la Belgique.

Pedro travaille dans la partie financière de l’entreprise, dans la trésorerie d’Ab-InBev. « La Belgique dispose d’un pont aérien très facile pour plusieurs pays, avec deux aéroports avec des vols dans le monde entier. Dans deux heures, vous êtes à Amsterdam, Londres, Paris, Luxembourg, Cologne en Allemagne. Je pense donc que c’est un très bon pays situé sur la carte européenne », souligne-t-il. La carrière a également évoqué la possibilité de voyager en train. « En plus d’être à 3 heures de vol de toutes les capitales européennes, le système ferroviaire est fantastique et vous pouvez voyager dans plusieurs pays via celui-ci. Un vrai plat complet pour ceux qui aiment le tourisme ». Le Brésilien a également salué la réceptivité des Belges. « Les gens sont très sympathiques et font la fête. Tout est une raison de boire de la bière et d’autres boissons. » Un autre interviewé était Yuri Oliveira, qui s’est rendu en Belgique pour une opportunité d’emploi et agit comme agent des ventes. Parmi les avantages de vivre en Belgique, Yuri met en avant l’éducation de qualité, la sécurité, les villes organisées, le fait que tout est proche et la qualité des transports publics.

Inconvénients de vivre en Belgique

Lorsqu’on interroge les répondants sur les inconvénients de vivre en Belgique, tout le monde a parlé du climat mauvais. Les températures sont très basses et il pleut presque toute l’année. « Si vous n’avez pas froid, vous aurez des problèmes. Si vous l’aimez, vous l’aurez aussi. Les mois de mai à juin sont les plus agréables. En juillet commence une chaleur insupportable qui dure jusqu’à la fin du mois d’août. À partir de ce moment, il est en descente sous la température et la pluie. Les journées d’automne sont magnifiques, mais quand l’hiver arrive, c’est même un dépré pour nous, habitués au climat brésilien. Le secret en ce moment est de prendre de la vitamine D tous les jours et de garder la tête en place. Le froid, la pluie et quelques heures de lumière du jour vous laisseront bien bas jusqu’en mars », explique Carreira. La Letícia a souligné que la langue et le climat sont des inconvénients de vivre en Belgique. « En guise d’inconvénients, je cite le climat et la langue, car il existe trois langues officielles : le français, le néerlandais et l’allemand. C’est pourquoi une partie de la population ne parle pas anglais. Ainsi, en plus de l’anglais, il est également important de parler au moins Français ».

En général, tous les Brésiliens avec qui j’ai parlé ont dit qu’ils aiment vivre en Belgique. Ils disent que malgré le mauvais temps, la qualité de vie est certainement payante. En outre, le fait que la Belgique soit la capitale de l’Union européenne en fait un lieu favorable aux étrangers. « Bruxelles est un lieu très international, car c’est la capitale de l’Union européenne. Ainsi, les grands parlements, les décisions de l’Union européenne, les bâtiments sont tous à Bruxelles. Pour cette raison, il y a des gens de toute l’Europe qui vivent ici », explique Pedro.

Ce que vous devez savoir avant de vivre en Belgique

La Belgique possède de nombreuses attractions pour ceux qui rêvent de vivre en dehors du Brésil, comme la qualité de vie, l’économie favorable, l’égalité sociale, en plus de ses beautés touristiques et de sa gastronomie. Cependant, il existe également des obstacles pour les Brésiliens, tels que l’adaptation au climat, la difficulté à atteindre l’emploi dans votre région et le défi de parler la langue locale. Si vous rêvez de vivre en Belgique, vous devez très bien planifier et faire beaucoup de recherches sur le pays avant de décider d’emménager. Voici quelques étapes essentielles pour ceux qui veulent vivre en Belgique.

Quelle est la langue parlée en Belgique ?

Comme nous l’avons mentionné précédemment, le français, le néerlandais et l’allemand sont parlés sur le territoire et sont les langues officielles. La Belgique compte trois régions avec des langues différentes :

  • Flandre néerlandre au nord ;
  • La Wallonie francophone au sud ; à l’est, avec une petite zone germanophone ;
  • Bruxelles-Capitale, qui est une enclave francophone en Flandre.

En pratique, l’anglais est également largement utilisé et bien accepté, en particulier sur le marché du travail et dans les établissements d’enseignement, qui accueillent de nombreux Européens. Le français est la deuxième langue la plus parlée, comme dans la capitale Bruxelles. Pour ceux qui vivent régulièrement dans En Belgique, il existe quelques options pour des cours de langues gratuits.

Que faut-il pour vivre en Belgique ?

Il est très important d’étudier le pays si vous envisagez de vivre en Belgique. Vivre en dehors du Brésil peut présenter de grands avantages, mais c’est également difficile. Il n’est pas facile de rester loin de sa famille, de vivre avec d’autres coutumes et de s’adapter à une autre réalité. C’est pourquoi il est essentiel de faire des recherches et d’avoir une idée de ce que vous allez faire face lorsque vous vivez dans un autre pays. Recherchez des détails sur l’endroit où vous allez et comprenez si vous allez être heureux d’y vivre. La Belgique est un pays qui affiche une excellente qualité de vie, de bons salaires et une faible disparité entre les classes sociales. Les impôts sont élevés, mais cet argent est renversé en excellents services pour la communauté. Faites donc votre liste des avantages et des inconvénients, lisez beaucoup et comprenez parfaitement le fonctionnement du pays avant de décider de vivre en Belgique ou non.

1. Demandez votre visa

Vous devez vous demandez si vous avez besoin d’un visa pour vivre en Belgique et la réponse est oui. Vous devez fournir un visa si vous souhaitez vivre longtemps dans le pays. Étant donné que la Belgique appartient à l’espace Schengen, les Brésiliens sont exemptés de visa s’ils restent jusqu’à 90 jours dans le pays. Mais dans une période plus longue, il est nécessaire d’avoir un type de visa. Le type de visa dépend de la durée et des raisons de votre séjour dans le pays. Les visas sont essentiellement divisés en court et long terme.

Types de visas pour la Belgique

Il existe plusieurs possibilités d’obtenir un visa pour vivre légalement en Belgique, comme un visa d’étude, de travail, de mariage, de regroupement familial ou de longue durée. Chaque visa a des processus différents et des exigences de documentation spécifiques. Découvrez ci-dessous les types de visas pour vivre en Belgique et comment faire une demande.

Visa étudiant pour la Belgique Le visa étudiant doit être demandé dans le pays d’origine, comme au Brésil. Il est nécessaire de soumettre des documents prouvant l’inscription à un cours en Belgique, les moyens de subsistance compatibles avec la durée du séjour (au moins 666€ par mois ou bourse équivalente) et l’assurance maladie. Sur le portail de l’ambassade de Belgique au Brésil, vous trouverez tous les détails importants.

Ce visa est temporaire et est valable 12 mois. Le renouvellement peut être demandé si nécessaire et si les documents justifient la permanence. Un point positif de ce visa, pour une expérience encore plus complète de la vie en Belgique, est qu’il permet de travailler jusqu’à 20 heures par semaine dans le pays.

Visa de mariage ou regroupement familial Ceux qui sont mariés à un Belge, ou qui ont déménagé en Belgique pour travailler, doivent demander un visa de regroupement familial ou de réunification. Cela fonctionne comme ceci : les agents d’immigration demandent un document qui prouve leur relation, une assurance maladie, une déclaration de logement et un état financier.

En bref, le couple déclare avoir les conditions financières nécessaires pour vivre en Belgique. Si le partenaire est de nationalité belge ou européenne, le conjoint recevra un visa F, valable 5 ans. Ce n’est qu’après cette période que le conjoint pourra demander citoyenneté.

Un autre cas fréquent concerne ceux qui se rendent en Belgique pour accompagner un étudiant brésilien qui a passé 1 an dans le pays, par exemple. Votre visa délivré sera un visa A (type étudiant) valable 1 an.

Visa de travail pour la Belgique Dans ce cas, l’employeur ou la société contractante est l’entrée dans les documents. Le point le plus compliqué est que l’employeur doit prouver qu’il n’a pas trouvé de professionnel belge qualifié pour occuper ce poste. Pour ceux qui le peuvent, il s’agira d’un visa de type A, qui devra être renouvelé chaque année par l’employeur. Après 5 ans, c’est possible saisissez la demande de visa B, qui vous permet de vivre en Belgique de façon permanente. Pour plus d’informations, consultez le site Web de la diplomatie belge au Brésil.

Visa de résidence longue durée pour la Belgique Ceux qui vivent en Belgique depuis plus de 5 ans sans interruption peuvent bénéficier de ce visa. En pratique, c’est comme un substitut à la nationalité. Découvrez le formulaire de demande de visa de longue durée en Belgique et d’autres informations. Qui possède une carte bleue d’un autre État membre de l’Union européenne et qui vit dans un autre pays de l’Union européenne pendant une certaine période, cette période peut compter sur le calcul quinquennal.

La population immigrante vivant en Belgique a augmenté depuis 20 ans. Environ 150 000 personnes s’y installent chaque année et environ 25 % des résidents en Belgique sont des étrangers.

2. Planification financière et émotionnelle

Vivre en dehors du Brésil nécessite une planification financière et émotionnelle. Même si vous vivez en Belgique avec un emploi garanti, il est important de disposer d’une réserve monétaire pour être prêt à toute urgence. Pour élaborer votre budget, faites des recherches sur le coût de la vie dans le pays et créez une feuille de calcul contenant le loyer, la nourriture et les factures de base telles que l’électricité, l’eau, Internet, la santé et les transports. L’idéal est de réserver pour survivre au moins trois mois dans le pays. En plus de la planification financière, il est important de se préparer émotionnellement. Après tout, vivre loin de la famille et des amis Ce n’est peut-être pas facile. Essayez de vous préparer aux défis auxquels vous devrez faire face en matière d’adaptation et sachez que la peur est normale. Nous ne savons pas ce qui nous attend de l’autre côté et il est compréhensible de s’inquiéter. Ce qui définit à quoi ressemblera cette expérience, ce sont les attitudes que vous aurez pour apaiser votre angoisse. Impliquez votre famille dans la préparation de ce voyage et faites des recherches ensemble sur la destination. Plus vous disposez d’informations avant de monter à bord, plus vous aurez confiance lorsque vous arriverez à destination. Pour cette raison, tout moyen d’obtenir des informations est valide. Lisez beaucoup sur le pays, parlez à des personnes qui ont vécu ou vivent dans la ville que vous allez visiter, recherchez des données sur l’endroit où vous allez étudier ou travailler, et utilisez les médias sociaux pour trouver des personnes qui ont déjà vécu ce que vous vivez. Il existe de nombreux groupes sur les réseaux qui apportent un excellent soutien aux Brésiliens vivant dans d’autres pays. Cherchez-les !

3. Embarquez en Belgique

Nombreux les gens ont peur du moment de passer par l’immigration, même s’ils sont totalement régularisés. Pour éviter cette insécurité, soyez avec tous les documents nécessaires afin qu’il n’y ait pas de questions. Les principaux documents sont un passeport valide, une preuve d’assurance voyage et un visa si votre séjour dure plus de 90 jours. Bien que ce ne soit pas obligatoire, il est également intéressant d’apporter un bon de réservation à partir de l’endroit où vous séjournerez ou une adresse et une lettre de l’ami ou du membre de la famille qui vous recevra.

Brésiliens vivant en Belgique

Selon les données du ministère des Affaires étrangères, 48 000 Brésiliens vivent actuellement en Belgique. La majeure partie de la communauté est concentrée dans les communes de Saint-Gilles, Anderlecht et Forest of Brussels. « La plus grande communauté de Brésiliens et de Portugais est située dans le quartier de Saint Gilles, tout près du centre-ville. Dans cette région, il y a plusieurs restaurants et boutiques brésiliens », raconte Fernando Carreira. Une autre communauté importante de Brésiliens se trouve dans le nord du pays, dans la ville d’Anvers.

Selon un article publié par le magazine numérique français Hommes & Migrations, la migration des Brésiliens vers la Belgique a débuté avec des réfugiés politiques, des joueurs de football, des artistes et des étudiants qui ont fui le coup d’État militaire en 1964. Dans les années 1980, avec les changements politiques survenus au Brésil, bon nombre de ces personnes sont rentrées et ont répandu l’idée que la Belgique était une terre accueillante.

Les Brésiliens à la recherche de nouvelles opportunités lorsqu’ils vivent en Belgique

L’article mentionne également que les relations entre les deux pays ont permis aux professionnels qualifiés des institutions internationales et multinationales de migrer en Belgique avec leur famille. La crise économique brésilienne des années 1990 a également stimulé une nouvelle vague d’émigration, qui s’est accélérée après 2001. Un fait curieux au sujet de la migration brésilienne en Belgique est que La plupart des Brésiliens qui vivent dans le pays sont des Goians. « La grande majorité des Brésiliens sont originaires de Goiânia. Croyez-moi, il y a beaucoup de Goians là-bas. Dans les années 1990, il s’agissait pratiquement d’une invasion en Belgique, quand il y avait des vols directs entre la ville et Bruxelles. De nos jours, il n’y a pas de vols directs depuis le Brésil vers le pays », souligne Carreira. On pense que 47 % des Brésiliens vivant en Belgique sont des Goïens et certains d’entre eux rapportent que la principale raison de ce voyage massif dans le pays était le message que les Brésiliens qui vivaient en Belgique ont transmis à leurs compatriotes. Ils ont signalé qu’il y avait beaucoup de stabilité financière et d’opportunités d’emploi, générant un véritable effet domino d’évasion. Cela a également été facilité par la non-exigence d’un visa pour entrer dans le pays.

Puis-je vivre en Belgique avec une double citoyenneté ?

Oui, les personnes ayant la citoyenneté européenne peuvent vivre dans des pays faisant partie de l’espace Schengen, y compris Belgique. Avec eux, les conjoints, les enfants ou les parents ont également le droit de vivre dans le pays. C’est le cas de deux de nos personnes interrogées. Fernando Carreira est citoyen portugais et Pedro Zambon a la citoyenneté italienne. Dans les deux cas, même s’ils vivaient en Belgique pour une opportunité d’emploi, il n’était pas nécessaire pour l’entreprise de saisir la documentation. Cependant, il est nécessaire de noter dans la municipalité que vous vivrez, justifiant la raison de votre vie à la campagne. Avez-vous droit à la citoyenneté belge ? Comprenez comment cela fonctionne et qui peut demander.

La sécurité en Belgique

En Belgique, environ 70 % des gens disent se sentir en sécurité en marchant seuls la nuit, selon l’OCDE. Le taux actuel d’homicides est très faible, soit 1 meurtre pour 100 000 habitants. Ce chiffre indique clairement que vivre en Belgique est extrêmement sûr. Sur le site de Numbeo, nous trouvons certaines perceptions des habitants en fonction du degré de risque face à certains situations. Les indices sont faibles à modérés. La plupart considèrent que le niveau de criminalité est modéré, la peur que la maison soit volée, qu’elle ait volé des biens dans la voiture ou qu’elle soit agressée. Pour eux, le risque de vol de voiture est faible dans le pays, tout en étant la cible de crimes violents et de corruption. Toutefois, il convient de noter que plusieurs pays européens, dont la Belgique, ont été confrontés à des problèmes liés à l’augmentation de l’immigration et à la présence de groupes radicaux. Pour certains experts, ce scénario a suscité des inquiétudes entre les autorités et la population, qui ont redoublé la surveillance dans la rue. Ce qui contribue au climat n’est pas toujours calme, surtout dans les grandes villes.

Le marché du travail en Belgique

Selon les données de l’OCDE, l’Organisation de coopération et de développement économiques, la Belgique emploie davantage de personnes dans les secteurs des services, de l’industrie, de la construction et de l’agriculture. Parmi les activités plus valorisées dans le pays, celles liées au commerce international se distinguent. En raison de sa position géographique, la Belgique est un endroit important sur la route commerciale entre l’Europe et le reste du monde. Bien que le pays ne compte que 0,15 % de la population mondiale, il figure toujours parmi les 20 pays qui exportent le plus dans le monde. Il figure également dans le classement des 30 plus forts économiquement. Ce n’est pas un hasard si la Belgique possède quatre ports maritimes, en plus du port de Bruxelles et du complexe portuaire de Liège. Le nombre de camions cargo circulant dans le pays impressionne également. La Belgique abrite toujours la plupart des institutions et organes constitutionnels du bloc européen, qui génère de nombreux emplois dans le secteur public. Cependant, les choses ne fonctionnent pas si bien lorsque nous parlons de travail pour des étrangers. Il n’est pas facile de tenter votre chance pour trouver un emploi en Belgique, surtout pour les citoyens qui n’appartiennent pas à l’Union européenne.

«Tout d’abord, le Le Brésilien qui vit ici doit avoir au moins un anglais intermédiaire, être intéressé par l’apprentissage de la langue locale et la patience pour trouver du travail », souligne Yuri Oliveira.

Que faut-il pour trouver un emploi en Belgique ?

Selon le SPF, le Service public fédéral pour l’emploi, le travail et les questions sociales en Belgique, « le taux d’emploi des immigrants en dehors de l’UE est d’environ 50 %, soit 20 points de pourcentage inférieur à celui des personnes nées en Belgique. Par rapport aux autres pays de l’UE, il s’agit du taux d’emploi le plus bas et de la troisième plus grande différence ». L’employabilité des immigrants est compliquée par un facteur essentiel : le niveau d’éducation. Dans un pays où le niveau d’alphabétisation est très élevé, le fait de ne pas être qualifié peut être synonyme de chômage ou de placement dans des emplois précaires et mal rémunérés. Pour obtenir une bonne place sur le marché du travail belge en tant qu’étranger, il faut beaucoup d’études, qualification et améliorationil est essentiel de connaître deux langues ou plus. Il est nécessaire d’avoir un programme différent pour pouvoir concurrencer un citoyen belge ou communautaire. Avant de décider de vivre en Belgique, il vaut donc la peine d’investir beaucoup dans votre qualification. C’est-à-dire, étudiez beaucoup. En outre, étant donné que la majeure partie du marché du travail est basée sur des activités d’exportation, . Ainsi, en plus de vous qualifier dans votre domaine de travail, investissez dans l’apprentissage des langues. En plus de parler couramment l’anglais, la connaissance de deux ou trois langues officielles du pays (français, néerlandais ou allemand) fera une différence dans la recherche d’un emploi.

Le coût de la vie en Belgique

Pour ceux qui pensent vivre en Belgique, il est essentiel de savoir combien d’argent ils auront besoin pour vivre dans le pays. Beaucoup de gens qui y vivent parlent de l’importance de déménager avec réservation. « Il est important d’avoir une bonne planification financière pour que vous puissiez obtenir de structurer au début, car ce n’est pas un pays bon marché où vivre », souligne Letícia Mendes. Bien sûr, votre coût de la vie en Belgique dépendra de plusieurs facteurs, tels que la ville dans laquelle vous allez vivre, le type de maison, le partage de logement, votre style de vie et vos priorités. De plus, le coût de la vie n’est pas aussi uniforme. Si vous pensez à Anvers, Gand ou Bruxelles, sachez que ce sont les villes les plus chères. Les villes francophones, comme Liège, sont souvent moins chères. Quoi qu’il en soit, nous avons fait une sélection de quelques coûts pour vous permettre de vous faire une idée des valeurs à vivre en Belgique. Les données proviennent des sites Numbeo et Expatistan.

Restaurants

Type de restaurant Valeur moyenne
Restaurant économique pour une personne 15 €
Restaurant à prix moyen pour deux 60 €

Marché

Produit Valeur moyenne
Leite (1 litre) 0,94€
Fresque Pão Branco (500g) 1,65€
Ovos normais (12) 2,51€
Arroz Branco (1 kg) 1,86€
Queijo régional (1 kg) 12,56€
Filetes de Frango (1 kg) 8,77€
Bife de Paleta (1 kg) 14,18€
Maçãs (1 kg) 2,26€
Banane (1 kg) 1 81€
Tomate (1 kg) 2,15€
Batata (1 kg) 1,51€
Bouteille de vin 7€
Bière nationale (bouteille de 500 ml) 1,39€

Transport

Type de transport Valeur moyenne
Billet aller simple (transport local) 2,50€
Pass mensuel 49€
Taxi 1 km (tarif régulier) 2,10€
Essence (1 litre) 1,43€

Services mensuels

Service Valeur moyenne
Basic (électricité, chauffage, refroidissement, eau, ordures) pour un appartement de 85m2 139,77€
Internet (60 Mbps ou plus, données illimitées, Câble/ADSL) 45,68€

Sport et loisirs

Type de sport et de loisirs Valeur moyenne
Frais de scolarité pour 1 adulte 26,51€
Location d’un court de tennis (1 h le week-end) 17,24€
Billet de cinéma 11€

Loyer

Type d’appartement Montant moyen de location
Appartement (1 chambre) dans le centre-ville 731,46€
Appartement (1 chambre) en dehors du centre 610,49€
Appartement (3 chambres) dans le centre-ville 1 157,19€
Appartement (3 chambres) en dehors du centre 946,50€

Valeurs pour l’achat d’une propriété

Type de propriété Valeur moyenne
Mètre carré pour acheter un appartement dans le centre-ville 3 108,04€
Mètre carré pour acheter un appartement en dehors du centre-ville 2 489,15€

Dernière mise à jour : août 2020

Résumé du coût de la vie en Belgique

  • Famille de quatre personnes, estimation des coûts mensuels : 3 475€ ;
  • Coût mensuel estimé pour une seule personne : 1,698€.

Les meilleures villes où vivre en Belgique

Du mode de vie urbain et cosmopolite à la tranquillité d’un logement plus rural, la vie en Belgique satisfait des publics très divers tels que les entrepreneurs, les jeunes couples, les étudiants, les familles avec enfants en bas âge et bien d’autres profils. En général, les gens sont attirés par l’excellente qualité de vie et les nouvelles possibilités offertes dans un pays multiculturel.

Bruxelles, la capitale cosmopolite

La belle capitale n’est pas toujours la première option pour ceux qui cherchent à vivre en Belgique, mais sa diversité et ses contrastes sont indéniables. Les quartiers, par exemple, présentent des caractéristiques très distinctes et intéressantes pour différents profils, des lieux plus modernes aux banlieues recherchées par les familles qui veulent vivre en paix.

Le point culminant est la qualité des transports, qui permet de vivre un peu plus loin du centre, où les musées et autres attractions culturelles sont concentrés. Il existe de nombreuses possibilités d’emploi, car c’est la capitale et une destination touristique fréquente.

Anvers, une ville multiculturelle

Une autre ville pour ceux qui souhaitent vivre en Belgique et profiter de la dynamique et de la multiculturalité du pays. Un attrait intéressant est que l’anglais est largement parlé dans la ville, ce qui facilite la communication de ceux qui s’y installent. De plus, Anvers est une destination fréquente pour ceux qui comprennent la mode et le tourisme culturel, étant indiqué par l’une des villes les plus tendances de ce public. Pour ceux qui travaillent dans la zone industrielle et dans les universités, ils réservent également des opportunités.

Gand est l’une des plus belles villes de Belgique

C’est l’une des plus belles villes du pays et son mélange de cultures la rend extrêmement cosmopolite et animée. Il y a également des quartiers plus calmes, et ces différentes possibilités en font un choix à considérer par ceux qui veulent vivre en Belgique. L’université est l’un des pôles d’attraction pour les jeunes professionnels, s’affirmant comme un centre de recherche et de développement solide. Avec de nombreux canaux, il est possible de réaliser le rêve de ceux qui recherchent un appartement surplombant la rivière. Pour ceux qui ont de jeunes enfants, une bonne alternative est de vivre dans les petites villes voisines et de découvrir un mode de vie plus rural.

Louvain est la ville étudiante

À un peu plus d’une demi-heure de route à l’est de Bruxelles, Louvain est une ville étudiante vibrante. Et, comme tous les autres que nous avons mentionnés, diversifiés culturellement. Sa population ne dépasse pas plus de 100 000 personnes, mais la plupart d’entre elles sont composées d’étudiants qui fréquentent l’excellente université locale. Les parcs, cafés, restaurants et marchés divertissent toujours les visiteurs et les résidents.

Quel est le salaire minimum en Belgique ?

Si vous rêvez de vivre en Belgique et d’y travailler, ces informations peuvent vous remonter le moral. Le pays dispose d’un salaire minimum élevé, ce qui permet à une personne ayant un emploi simple de bien vivre. Le revenu minimum en Belgique est calculé sur la base d’accords entre syndicats, salariés et employeurs, appelés conventions collectives de travail. Pour les secteurs où il n’y a pas d’accord, il existe un revenu mensuel minimum garanti, qui ressemblerait à notre salaire minimum au Brésil. Le salaire de base peut varier en fonction de l’âge et de l’heure de l’employé dans l’emploi. Pour obtenir pour avoir une idée, en mars 2020, le plancher salarial des employés de 18 ans ayant une journée de travail hebdomadaire de 38 heures était de . Découvrez d’autres moyennes salariales mensuelles dans différents secteurs :

  • Assistante dentaire : 2 013€ ;
  • Vendeur de voitures : 2,350€ ;
  • Réceptionniste de l’hôtel : 2 977€ ;
  • Chauffeur de bus de transport public : 2 932€ ;
  • Soignant pour personnes âgées : 2,728€ ;
  • Ingénieur en télécommunications : 3 073€.

Il est possible de simuler le salaire moyen de votre activité professionnelle en Belgique via le site Web loonwijzer.be.

Liste de contrôle à l’arrivée pour vivre en Belgique

Une fois que vous êtes éligible pour rester plus de 90 jours et que vous avez déjà une date plus ou moins définie pour déménager, il convient de prêter attention aux différents détails qui impliquent la vie en Belgique. Découvrez quelques mesures à prendre dès votre arrivée dans le pays.

Inscription à la mairie locale

Jusqu’à huit jours après son arrivée, l’étranger qui a l’intention de rester plus de 90 jours en Belgique doit s’inscrire à la mairie locale (maison communale ou gemeentehuis). Des documents seront demandés, tels que l’assurance maladie, le passeport, le contrat de travail ou d’étude et la preuve que vous disposez de ressources pour rester dans le pays. La police locale vérifie généralement où vit la personne environ deux semaines plus tard. Si tout va bien, la personne obtient un numéro national, le registre des étrangers et le permis de séjour.

Enregistrement de la sécurité sociale

Tous les résidents belges doivent verser des cotisations mensuelles à leur sécurité sociale et à leurs soins de santé. Ceux qui ont un visa de travail n’ont pas à s’inquiéter car l’employeur s’occupe généralement de cette inscription. Les travailleurs indépendants peuvent contacter le Bureau national de la sécurité sociale.

Inscription belge à l’assurance maladie

Vous devez vous inscrire à un régime d’assurance de l’État (connu sous le nom de mutuelle ou ziekenfonds), afin de pouvoir utiliser les soins médicaux du pays. Il s’agit d’un processus qui peut prendre entre trois et six mois. En cas d’urgence au cours de cette période, vous devrez payer les frais de votre poche ou avoir souscrit une assurance voyage qui couvre ce début de séjour lorsque vous vivez en Belgique.

Villa

Une suggestion consiste à réserver un hôtel ou un autre hébergement pour le premier mois dans le pays, puis à chercher une maison ou un appartement. Les Belges facturent généralement une garantie de location, deux ou trois mois à l’avance. Le montant est restitué à la fin du contrat s’il n’y a pas de problème avec le bien. Il y a de nombreux endroits déjà meublés, avec du gaz, de l’électricité et de l’eau courante. Il suffit de tout transférer à votre nom.

Compte bancaire pour vivre en Belgique

L’une des premières étapes consiste à ouvrir un compte pour recevoir un salaire et payer de petites dépenses quotidiennes. LE Une preuve bancaire est également requise pour mettre en place des éléments tels que la garantie locative et l’assurance habitation. Vous pouvez vous procurer des banques numériques européennes comme le N26 ou le Revolut, par exemple.

Cela vaut-il la peine de vivre en Belgique ?

C’est une question à laquelle vous seul pouvez répondre vous-même, après avoir pesé tous les avantages et les inconvénients de vivre en Belgique. Si vous rêvez de vivre en Europe et que c’est une région qui vous attire, la Belgique est certainement une bonne option. Bien qu’il ait un coût de la vie élevé, il ne fait pas partie des pays les plus chers du continent et offre de bons salaires et d’excellents services publics.

Si c’est votre rêve, n’oubliez pas de chasser. Chercher à se qualifier autant que possible pour trouver un emploi dans le pays, ou au moins prévoir de suivre un cours et d’y vivre un peu de temps. Il y a plusieurs possibilités et vous avez de grandes chances d’être heureux au pays des frites.

Assurance voyage pour vivre en Belgique

Oui, Ce document est obligatoire pour entrer dans le pays. Pour ceux qui ont l’intention de vivre en Belgique, il est recommandé de souscrire une assurance de 6 mois pour être protégés jusqu’à ce que la documentation du résident soit laissée. Pour acheter un plan offrant le meilleur rapport qualité-prix, nous indiquons notre comparateur d’assurance voyage. Avec elle, vous économisez du temps et de l’argent, tout en veillant à ce que vous embauchiez un service fiable.

Curiosités sur la Belgique

  • La Belgique est l’un des cinq plus petits pays de l’Union européenne ;
  • C’est le pays d’origine de l’Union européenne et de l’OTAN ;
  • En 2007, le futur Premier ministre belge a été confus et a chanté le début de l’hymne français en une solennité. Une gaffe pardonnable dans un pays avec tant de langues et de religions ;
  • Le catholicisme romain, le protestantisme, l’islam, le judaïsme, l’anglicanisme et les orthodoxes grecs sont reconnus. Toutefois, plus de 50 % de la population belge n’a pas de religion ;
  • Bruxelles, capitale de La Belgique est également la capitale de l’Union européenne ;
  • Leonidas et Godiva sont parmi les marques de chocolat les plus connues et les plus savoureuses au monde. Oui, il ne faut pas oublier que c’est l’une des grandes attractions du pays ;
  • Peu de gens le savent, mais la culture du café est très répandue en Belgique. Surtout les jours les plus gris. Le pays est l’un des principaux importateurs de céréales au monde, et la plupart d’entre eux arrivent au port d’Anvers.

Partager :