Quand traiter les lauriers à la bouillie bordelaise ?

125
Partager :

Le laurier est une plante bien célèbre dans le domaine culinaire, mais aussi pharmaceutique. Pour ces nombreuses propriétés, beaucoup de personnes s’en servent à des fins particulières. Ceci dit, il arrive assez souvent que les plants de lauriers soient victimes d’attaques bactériologiques. Dans cette circonstance, des astuces de traitements sont recommandées, notamment celle de la bouillie bordelaise. Cependant, la difficulté est que certains n’ont pas idée de quand procéder au traitement. Quand traiter donc les lauriers à la bouillie bordelaise ? Pour le savoir, lisez ce guide.

Traitement des lauriers à la bouillie bordelaise en automne ou au printemps

Les plantes de laurier sont dotées d’une résistance hors du commun. Toutefois, cela n’empêche en rien que ces dernières soient atteintes de maladie ou d’infection. Généralement, les attaques dont peuvent être victimes les lauriers sont : maladie du trou, oïdium ou autres. Ainsi, lorsqu’une de ces pathologies survient, la bouillie bordelaise est le remède conseillé. Mais encore faut-il que cette dernière soit appliquée aux saisons requises pour une efficacité optimale.

A lire aussi : Comment nettoyer un plateau d'aller au four ?

Ceci étant, pour traiter les lauriers à la bouillie bordelaise, deux périodes sont conventionnellement retenues. Il s’agit de l’automne et du printemps. Pour des besoins d’efficacité, les lauriers doivent être traités par la bouillie bordelaise. En effet, durant ces deux saisons, l’application de la bordelaise agit sur les lauriers de sorte à leur éviter des attaques bactériologiques. Mieux, pour bien réussir l’application durant ces deux saisons, certaines considérations sont à prendre.

Traitement des lauriers à la bouillie bordelaise à une heure fixe de la journée

Se demander quand est-ce qu’il faut traiter les lauriers, implique distinctement les moments de la journée. Pour ainsi dire, qu’en plus des saisons, des moments de la journée sont à définir pour le traitement des lauriers à la bouillie bordelaise. D’une certaine façon, aucun moment précis de la journée n’est exigé pour traiter les lauriers. Ce qui est recommandé pour le printemps ou l’automne, c’est de définir un moment pour répéter la pulvérisation de lauriers, chaque jour.

A lire également : L’ENTRETIEN DES CYCLAMENS, COMMENT LE PENSER ?

Toutefois, retenons que cette règle de traitement n’est valide qu’en plein début d’automne ou en fin de printemps. À ces moments, le temps est calme, partagé entre les saisons chaudes et froides d’été et d’hiver. Dans le cas où les temps seraient plus chauds ou plus froids, la donne de traitement des lauriers par la bouillie bordelaise change. En début d’automne, la chaleur, même si elle reste présente, se dissipe lentement.

Alors, il est conseillé de procéder au traitement des lauriers à la bouillie bordelaise. Le seul principe à respecter est de procéder à la pulvérisation des plantes, tôt le matin ou le soir. Lorsqu’il s’agira de printemps (fin de saison), la neige se dissipe et le beau temps revient progressivement, tendant vers la saison chaude. À ce moment, il est idéal de traiter les lauriers à la bouillie bordelaise.

Périodes ou moments de traitement des lauriers à éviter

Les périodes ou moments idéals pour traiter les lauriers à la bouillie bordelaise sont une chose, et ceux inappropriés en sont une autre. En d’autres termes, il existe d’autres moments qui sont qualifiés d’inopportun pour traiter les lauriers. Au même titre que les moments propices, les périodes inappropriées doivent être connues, ainsi que les raisons qui justifient leur nature inappropriée pour traiter les lauriers.

Pour commencer, la fin d’hiver ou le début de printemps est une période déconseillée pour le traitement des lauriers à la bouillie bordelaise. La principale raison qui justifie ceci est la fonte glacière. Cette fonte des neiges ou glaces occasionne un lessivage complet. Ce qui pourrait nettoyer et emporter toute la solution présente sur les lauriers, après vaporisation.

Par la suite, la fin d’automne ou le début d’hiver représente aussi une période impropre au traitement des lauriers à la bouillie bordelaise. Il s’agit d’un moment marqué par de grands vents et des débuts de pluie ou de neige. Dans cette circonstance, lors du traitement, le vent risque de disperser la bouillie bordelaise sans que celle-ci agisse sur les lauriers. De la même façon, les débuts de pluie entraînent un lessivage du produit. Pour finir, les moments de journée impropre pour le traitement des lauriers sont tous à éviter. Les journées trop venteuses ou pluvieuses, les journées trop chaudes, etc.

Partager :