Faux plafond suspendu : les étapes pour bien le poser

1357
Partager :
Faux plafond suspendu : les étapes pour bien le poser

L’envie de réduire vos dépenses énergétiques vous incite peut-être à poser un faux plafond suspendu. En effet, ce projet vous permettra d’ajouter une couche d’isolant pour améliorer l’isolation d’une des pièces de votre maison. Voyons ensemble comment poser un faux plafond suspendu.

Différentes idées de faux plafond suspendu

Certes, poser un faux plafond suspendu va vous permettre de baisser votre consommation d’énergie grâce à l’isolation, mais cette idée de projet est aussi l’occasion de laisser place à votre imagination.

A lire en complément : Personnaliser votre bureau avec des photos souvenirs

En effet, poser ce type de faux plafond peut devenir un vrai projet déco. Cela peut vous permettre de créer un plafond plus artistique grâce à un décalage de plaques. En jouant avec les différentes hauteurs, par exemple, vous pourrez apporter des jeux de lumière dans votre salon ou votre chambre. Pour poser un faux plafond suspendu décoratif ou plus classique, le prix du devis peut énormément varier et passer de 45 €/m² jusqu’à 250 €/m². C’est notamment le matériel choisi qui va définir le prix du devis. 

Le matériel indispensable pour un faux plafond suspendu

Pour vous lancer dans le projet de réalisation d’un plafond suspendu, vous allez avoir besoin de matériel comme :

A lire en complément : Chaise de salle à manger bois : du meuble design et durable autour de votre table

  • Du placo
  • Des rails ou des fourrures
  • De l’isolant
  • Des suspentes
  • De l’enduit à base de plâtre
  • Une ossature

Et, des outils pourront vous être utiles comme :

  • un mètre laser
  • un échafaudage
  • un niveau à bulle
  • et un lève plaque pourra vous faciliter la vie.

Un devis fait par un professionnel vous guidera dans le choix du prix que vous souhaitez investir dans ces travaux. Cela vous permettra de déterminer un budget.

Faux plafond suspendu : les étapes pour bien le poser

Les étapes pour bien poser votre faux plafond suspendu

Il faudra être patient et avoir un certain goût pour le détail pour vous lancer dans les travaux. Si vous y allez étape par étape, il n’y a pas de raison pour que ce soit insurmontable. Pour réaliser ces travaux dans la pièce de votre choix, la meilleure solution est de faire un devis auprès d’un professionnel afin que celui-ci réalise votre projet. Vous serez certain que la qualité sera au rendez-vous. Si vous préférez réaliser ce projet vous-même. Voici quelques conseils.

Étape 1 : Prendre les mesures

Comme pour tous travaux, il est important de réaliser les mesures nécessaires et précises de votre pièce. En prenant ces mesures, vous pourrez vous rendre compte des endroits où vous souhaitez fixer les suspentes à votre ancien plafond, notez ces endroits.

Dès que vous avez pris toutes vos mesures, vous allez pouvoir savoir combien il vous faut de plaques de plâtre, de suspentes et de rails.

Étape 2 : Dessiner les tracés nécessaires

L’emplacement de votre faux plafond suspendu doit être dessiné au plus précisément possible. Il faut considérer l’épaisseur de votre plaque de plâtre pour que ces tracés soient le plus réalistes possible.

Étape 3 : Les suspentes

Attaquons ensemble le cœur du sujet, fixons les suspentes indispensables aux travaux. Vous pouvez visser les suspentes aux poutres. Puis, les régler et les aligner justement.

La petite astuce est de prendre une corde pour imaginer vos futurs rails. Ainsi, vous n’avez qu’à tendre votre corde entre chaque suspente.

Étape 4 : Les rails ou fourrures

Pour commencer cette étape, il faut découper vos rails de la longueur souhaitée. Ensuite, venir les clipser à vos suspentes fixées au plafond. Votre plafond doit être droit, c’est la règle numéro un pour réussir le projet du plafond de votre pièce. C’est pour ça qu’il est important de vérifier à chaque étape avec un niveau à bulle, si celui-ci est droit. Les fourrures, comme les rails, permettent de créer la structure de votre faux plafond.

Étape 5 : L’isolation

Pour réaliser des économies d’énergie, l’étape de l’isolation est très cruciale. Il faut installer l’isolant choisi entre les rails et l’ossature.

Parmi les isolants :

  • la laine de roche
  • la laine de verre
  • ou encore la mousse polyuréthane

Après l’isolation faite, posez les placos.

Étape 6 : Poser votre placo

Posez votre plaque correctement sur les rails avec l’aide d’un assistant bricoleur et grâce à un lève plaque. Puis, vissez la plaque. Votre placo est maintenant posé.

Étape 7 : Cacher les vis

Pour masquer le mieux possible les têtes de vis et les différences entre chaque placo. Munissez-vous d’un enduit de plâtre. Grâce au plâtre, vous allez pouvoir recouvrir les têtes de vis et les écarts entre chaque plaque de placo. Ces finitions sont indispensables. Utilisez également des bandes de calicot, en plus du plâtre pour réaliser ces finitions.

Pour terminer cette étape, venez poncer chaque endroit où vous avez appliqué de l’enduit à base de plâtre.

Étape 8 : La touche finale

Le prix de votre projet va varier selon vos finitions. Le plafond de votre pièce pourra être peint ou recouvert d’un revêtement plus original comme un enduit décoratif. 

L’ampleur des travaux pour mettre en place ce type de projet peut être différente selon le matériel utilisé et le rendu final que l’on souhaite obtenir. Le prix pourra également évoluer d’un projet à un autre.

Les erreurs fréquentes à éviter lors de la pose d’un faux plafond suspendu

Même si la pose d’un faux plafond suspendu peut sembler être une tâche simple, elle nécessite certainement un minimum de connaissances et de compétences techniques. Vous devez connaître les caractéristiques structurales du bâtiment avant de commencer toute installation de faux plafond suspendu. La qualité et l’état général de vos murs porteurs doivent être examinés afin d’éviter tout risque d’affaissement causé par le poids ajouté au nouveau plafond.

Erreur 3 : Ne pas prendre les mesures correctement
Les erreurs de calcul pour les mesures faites en début de projet peuvent avoir des conséquences désastreuses sur le résultat final. Si vous prenez des mesures erronées, vos plaques ne s’adapteront pas correctement et il y aura une différence visible entre chaque plaque installée.

Erreur 4 : Oublier l’éclairage
L’emplacement de l’éclairage doit être pris en compte dès le départ car cela peut avoir un impact sur la taille du cadre à installer. Le fait d’avoir omis cet aspect pourrait entraîner un coût supplémentaire inattendu ou nécessiter une modification importante pendant le processus de construction.

Erreur 5 : Ne pas respecter la réglementation locale
Vous devez respecter les règlements locaux lors de vos travaux. Les règlements locaux doivent aussi être suivis afin d’éviter tout problème juridique potentiel avec votre commune ou ville.

Si vous êtes nouveau dans ce domaine, consultez toujours un professionnel lorsque cela est nécessaire. Cela garantira que toutes les étapes du processus sont suivies correctement et que vous éviterez ainsi les erreurs courantes qui surviennent lorsque l’on n’a pas assez d’expérience dans ce domaine. En procédant avec précaution, tout ira bien !

Comment entretenir et réparer votre faux plafond suspendu pour une durée de vie optimale

Une fois que votre faux plafond suspendu est installé, vous devez traiter ce problème immédiatement en utilisant un kit spécialisé disponible dans les magasins dédiés aux travaux manuels et au bricolage. Cela permettra d’éviter l’aggravation du dommage causé à votre installation.

Remplacez toutes les pièces cassées.
Si certaines parties sont cassées, ne tentez pas une réparation avec un produit adhésif ; cela finira par échouer inéluctablement ! La seule solution viable sera alors le remplacement. N’hésitez pas à contacter un professionnel qui se chargera efficacement du travail sans risque pour vous-même ni pour la structure même de la pièce.

Vérifiez régulièrement l’état des fixations.
Vous devez vérifier régulièrement les fixations de votre faux plafond suspendu pour vous assurer qu’il reste bien en place et ne risque pas de tomber ou de se décrocher avec le temps. En cas d’anomalie, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui saura détecter toute anomalie éventuelle et apporter une solution durable sans endommager davantage la fixation existante.

En suivant ces quelques conseils simples mais essentiels, vous pouvez profiter pleinement de votre faux plafond suspendu pendant une longue période tout en évitant tous les problèmes potentiels liés aux dommages causés par le temps ou le manque d’entretien.

Partager :