La trompette de Jericho : les origines

180
Partager :

Les fleurs font partie du quotidien de l’homme. On aime les contempler chaque matin dans le jardin. Des fleurs comme la trompette de Jéricho constituent de véritables décors pour votre verdure. Chaque fleur a ses origines et possède aussi ses propres atouts. La trompette de Jéricho ne fait pas exception. Elle présente aussi des caractéristiques spécifiques. Quelles sont les origines de cette plante ?

Trompe de Jéricho : une fleur d’origine américaine

Originaire des États-Unis, la trompette de Jéricho est une fleur qui porte plusieurs noms. Très connue sous le nom de Bignone, cette fleur est également appelée Campsis ou encore trompette de Virginie. Elle fait partie de la famille des Bignonicaes. En dehors des États-Unis, on la retrouve aussi dans les régions chaudes de l’Amérique du Nord et de la Chine. La trompette de Jéricho est une plante volubile et grimpante. Elle est vigoureuse et constitue un beau décor pour les clôtures comme les murs. La trompette de Jéricho est un arbrisseau sarmenteux qui possède des feuilles caduques. Il s’agit d’une plante à croissance rapide dont la hauteur des lianes peut atteindre 10 mètres en quelques années. Elle est donc assez imposante.

A voir aussi : Comment enlever le gazon synthétique ?

Les tiges de la trompette de Jéricho émettent des racines aériennes. Celles-ci sont en forme de crampons et permettent à la trompette de Jéricho de grimper facilement les murs, les clôtures ou les troncs d’arbres. Le feuillage vert foncé de cette plante est denté et lancéolé. Ses fleurs sont de rouge orangé. Il est possible de trouver des trompettes de Jéricho avec des fleurs de couleur rouge vif ou orange en fonction des circonstances. Grâce à ses tiges, cette plante peut s’accrocher à tout type de support.

Quand et comment planter la trompette de Jéricho ?

La trompette de Jéricho peut supporter le froid. Cependant, il faudra veiller à la température. Elle peut supporter jusqu’à -10 degrés. Il est conseillé de la planter dans une région où les hivers sont moins sévères et où elle peut trouver de la chaleur régulièrement. Même si vous êtes dans une région froide, vous pouvez planter la trompette de Jéricho. Mais il faudra prendre les précautions nécessaires. Vous devez la planter dans un endroit abrité et assurez-vous qu’elle soit à l’abri des grands froids. Cela lui permettra de grandir et de fleurir facilement. Une forte exposition aux gels et les vents violents entraînent une chute précoce des boutons floraux.

A lire également : Comment faire des tomates rouges ?

Cette plante s’adapte facilement aux régions chaudes. Les rayons du soleil lui permettent de grandir rapidement. La trompette de Jéricho peut être plantée dans toutes les terres des jardins. Elle s’adapte à plusieurs types de sols. Au départ, cette plante aime les terres fraîches. Mais avec le temps, elle se montrera résistante aux terres pauvres et sèches. La période idéale pour planter la trompette de Jéricho couvre les mois de mars et mai. Vous pouvez aussi la planter en automne. Si vous souhaitez planter votre trompette de Jéricho le long d’une clôture ou d’un mur, il faut laisser une distance de 4 mètres entre les plantes.

Pour les terres trop lourdes, il faudra mettre des gravillons au fond du trou. La trompette de Jéricho peut être aussi plantée dans un pot. Pour permettre à la plante de grimper facilement les murs, il faudra l’aider au début de sa croissance à l’aide d’un treillage. Pour la culture en pot, il faut un mélange de sable grossier, de terreau de feuilles et de terre de jardin.

Comment entretenir la trompette de Jéricho ?

Grâce à sa capacité de résistance, cette plante requiert peu de soin. Au printemps, votre trompette de Jéricho aura besoin du compost décomposé. Elle est un peu fragile au froid hivernal. Vous devez donc protéger votre plante avec des feuilles mortes. Vous devez l’arroser en cas de chaleurs intenses et surtout pendant l’été. Au cours des trois premières années de culture, vous pouvez utiliser des vivaces couvre-sol pour maintenir son pied frais. Cette technique est aussi recommandée pendant les périodes de sécheresse. En printemps, vous devez lui fournir de bonne couche de compost.

Partager :