Quelle est la taille minimale pour une pièce de chambre ?

54
Partager :
gray padded chaise couch beside window

La chambre est l’une des pièces dans lesquelles on passe énormément de temps. Destinée essentiellement à assurer le sommeil ou le repos, cette pièce doit disposer d’assez d’espace afin d’être confortable pour l’occupant. A ce sujet, la législation française a prévu des dispositions en ce qui concerne la taille minimale que doit avoir une pièce de chambre. Vous souhaitez avoir le cœur net sur ce que dit la loi par rapport à la dimension minimale d’une chambre ? Éléments de réponse dans la suite de cet article.

Taille minimale d’une pièce de chambre : Que dit la loi ?

La taille des chambres en république française est soumise à des normes strictes. Ce règlement est devenu un peu plus clair depuis janvier 2002. En effet, le décret de loi nº 2002-120 du 30 janvier 2002, stipule clairement que la surface minimale que doit avoir une chambre est de 9 m²Soit une chambre de largeur 2,7 et de longueur 3,4 m environ. C’est seulement à cette condition qu’une chambre est considérée comme décente. Il faut quand même noter que les 9 m² désignent la surface habitable de la chambre. Aussi, faut-il noter que la hauteur sous plafond de la chambre doit atteindre au minimum 2,20 m.

A lire aussi : Comment décorer sa façade ?

Qu’il s’agisse d’une chambre d’un appartement ou d’une maison, cette hauteur minimale ne change pas. Par ailleurs, la loi n’a pas omis d’aborder le côté volume habitable des chambres à coucher. A ce sujet, elle exige un volume minimum de 20 m³.

Quelle est la taille minimale recommandée pour une pièce de chambre en fonction de l’occupant ?

D’une manière générale, toute chambre doit avoir au minimum une surface de 9 m2. Mais cette surface peut aussi varier en fonction de la personne à laquelle la chambre est destinée. En ce qui concerne les chambres d’étudiants, elles doivent répondre aux critères de décence générale, c’est-à-dire les 9 m2 comme surface.

A voir aussi : 4 astuces pour créer une chambre cocooning

En venant du côté des chambres d’enfant, on peut facilement constater une variation. En effet, les chambres d’enfant destinées à accueillir un petit lit peuvent diminuer en volume sans pour autant aller à l’encontre des normes de décence. Ainsi, ces types de chambres peuvent être de 7 m2 avec 2,2 m comme hauteur sous plafond. S’il s’agit d’un bébé, la surface peut encore diminuer jusqu’à 6 m2. Il faut tout de même garder à l’esprit qu’il s’agit de l’espace habitable.

black table lamp on nightstand

Quelle taille pour une chambre confortable ?

Pour espérer avoir une chambre vraiment confortable, vous devez aller au-dessus des normes de décence. En effet, la surface idéale pour une chambre tout confort est estimée à 12 m2 habitable. Avec une telle chambre, vous aurez plus de liberté dans le choix des meubles ainsi que des accessoires de rangement. Il est possible d’équiper une chambre de 12 m2 avec un lit à deux places dont les mesures peuvent aller jusqu’à 160 cm x 200 cm. Cette même chambre peut contenir un bureau avec quelques rangements sans pour autant manquer d’espace.

Suite parentale : Quelle est la taille appropriée ?

La plupart des gens considèrent une suite parentale comme une simple chambre ayant une grande taille. Mais elle ne se résume pas à cela. Pour faire simple, une suite parentale est une chambre disposant assez d’espace pour contenir :

  • Un grand lit ;
  • Un espace privé pour la toilette ;
  • Un coin salon ;
  • Un espace bureau.

En plus d’être apte à accueillir ces différents éléments, ce type de chambre doit disposer d’espace en surplus afin de garantir un confort irréprochable. A cet effet, la surface habitable idéale pour une suite parentale est de 24 m2.

Est-ce possible d’avoir une chambre dont la taille est en dessous des 9 m2 ?

Il est bien possible d’avoir dans son logement une chambre dont la surface est en dessous des 9 m2. En effet, les chambres d’enfant peuvent avoir une dimension en dessous des normes de décence. Mais si la chambre est destinée à un adulte, elle doit avoir au minimum les 9 m2, car c’est la surface minimale considérée comme vivable. Toutefois, il est possible de demander une autorisation auprès des autorités compétentes pour réaliser cette opération.

Par ailleurs, si un logement dispose au moins une chambre respectant les normes, il peut avoir d’autres chambres ayant des dimensions en dessous de celles-ci. Et cela ne nécessite aucune demande d’autorisation ou de déclaration, car la loi s’applique uniquement à la chambre principale.

Partager :