Comment chauffer écologiquement l’intérieur de sa maison ?

6
Partager :

Dernièrement, on parle souvent du dérèglement climatique. La pollution de l’air fait partie des éléments qui accélèrent la destruction de la nature et notamment la biodiversité.

Nous devons donc être conscients de l’effet de nos comportements au quotidien. C’est pour cela que le chauffage écologique est l’un des moyens qui va nous permettre de préserver notre planète.

A lire aussi : Comment enlever une marque de brûlure sur le plastique ?

En effet, le chauffage représente un danger majeur suite à l’émission de substances nocives comme le gaz à effet de serre.

Il est alors nécessaire d’opter pour un chauffage écologique qui offre en même temps un rendement maximal.

A lire également : Où mettre du bambou sur le Feng Shui ?

Opter pour les pompes aérothermiques

L’air est naturellement chargé de calories. Grâce à l’aérothermie, celles-ci vont être transformées en une source d’énergie qui produit du chaud ou du froid. Seulement, le système a besoin d’une pompe à chaleur pour pouvoir extraire les calories dans l’air.

Les pompes à chaleur utilisées se divisent en deux catégories : la pompe à chaleur air/air et la pompe à chaleur air/eau.

D’abord, la pompe à chaleur air/air extrait l’air extérieur dans le but de le chauffer. L’air chaud va être ensuite soufflé dans la maison.

Quant à la pompe à chaleur air/eau, l’air extérieur va être utilisé pour chauffer l’eau qui circule dans les radiateurs. Le plancher chauffant peut également recevoir cette eau.

Le coût moyen de l’équipement avec l’installation est entre 9 000 et 15 000 euros. Certes, l’investissement est conséquent, mais il va rapidement être amorti grâce à l’économie réalisée sur la facture d’énergie. En effet, elle peut s’élever jusqu’à 70%.

Étant donné que l’aérothermie exploite les calories présentes dans l’air, sa performance va dépendre de la quantité de celui-ci et de sa température.

En réalité, le système ne pourra fonctionner qu’avec une température au-delà de -3 degrés. En dessous de -10 degrés, le rendement va être inexistant.

Pour y remédier, il faut prévoir un système de chauffage d’appoint. De cette façon, il va prendre le relais lorsque le temps n’est pas favorable. En outre, cette technologie ne doit pas être employée pour une maison qui se trouve dans une zone subissant un hiver trop rude.

Se tourner vers la géothermie

C’est la chaleur qui se trouve dans les couches rocheuses du sous-sol que la géothermie exploite. L’installation d’un puits est nécessaire pour pouvoir profiter de cette source d’énergie. Il faut également utiliser une pompe à chaleur géothermique pour puiser les calories.

La chaleur procurée avec la géothermie peut alimenter des radiateurs ainsi que des planchers chauffants. Même les piscines peuvent être chauffées avec cette source d’énergie.

L’avantage de la géothermie, c’est que sa performance ne dépendra pas des conditions climatiques. Cependant, ce privilège a un prix.

Le coût moyen des équipements ainsi que de l’installation est entre 15 000 à 25 000 euros. Et encore une fois, cet investissement sera rapidement compensé par les économies que la technologie va apporter.

A côté de la pompe à chaleur géothermique qui fonctionne en captant l’énergie qui est présente sous la surface de la terre, il existe deux autres modèles qui peuvent être écologiques et économiques.

La pompe à chaleur aérothermique va alors capter l’énergie dans l’air tandis que la pompe à chaleur hydrothermique va utiliser l’énergie présente dans les nappes phréatiques.

Les eaux de surface peuvent également être exploitées pour obtenir de l’énergie destinée au chauffage. L’installation complète d’une pompe à chaleur va coûter entre 5 000 et 20 000 euros.

Obtenir du chauffage grâce à l’énergie renouvelable

Utiliser les énergies renouvelables permet de chauffer sa maison écologiquement. Le principe est de se procurer de la chaleur par l’intermédiaire des calories qui se trouvent dans l’air, dans l’eau ou dans la terre pour les transformer en chaleur.

Les énergies solaires et éoliennes sont les plus souvent utilisées par les foyers français. Effectivement, elles sont faciles à exploiter et ne requièrent pas beaucoup de travaux de rénovation.

– L’énergie solaire

Le soleil est une source d’énergie inépuisable même si la quantité de chaleur procurée va dépendre de la saison.

Son utilisation va également dépendre de l’orientation de la maison pour avoir le maximum d’ensoleillement. Notons que 70% de l’eau chaude sanitaire peut être assuré par l’énergie solaire. Par contre, le chauffage ne sera que de 30% dans une année.

Par ailleurs, vous avez le choix entre les panneaux solaires photovoltaïques et panneaux solaires thermiques. Sachez que ces derniers sont plus simples à installer car il suffit d’exposer des tuyaux remplis de liquide au soleil. Contrairement aux panneaux solaires photovoltaïques qui nécessitent une technologie plus avancée.

Pour pallier le manque d’ensoleillement en hiver, il est indispensable de recourir à un deuxième système de chauffage en appoint. Le plus souvent, ce sont les pompes à chaleur ou la chaudière à granulés qui complètent le chauffage solaire.

Le coût de l’installation photovoltaïque est entre 1 400 et 1 800 euros par Kilowatt-crête (kWc).

– L’énergie éolienne

Le système de l’éolienne consiste à transformer les énergies cinétiques du vent en énergie mécanique.

En employant un générateur, l’énergie va se transformer en courant électrique. Il est possible de stocker l’électricité obtenu. Elle sera par la suite injectée dans le réseau ménager en temps voulu.

Le coût de l’installation et de l’équipement est défini en fonction de la puissance qui convient à la superficie de l’habitation. Le prix sera entre 10 000 et 40 000 euros. En ce qui concerne le retour sur investissement, il faut compter au minimum 15 ans pour être amorti.

Moderniser le chauffage à bois

Si votre système de chauffage est à bois, il doit être modernisé pour que l’impact sur l’environnement soit minimisé. Le taux de particules émis par ce type de chauffage dans l’atmosphère est tellement faible qu’il peut être inférieur aux énergies fossiles.

Il existe plusieurs types de chauffage à bois, mais c’est celui qui est à granulés qui est le plus écologique. La protection de l’environnement se situe dans la fabrication des granulés. En effet, ils sont obtenus à partir des résidus de scierie. La production de déchets est donc limitée.

En termes de profit, les granulés offre une grande autonomie. En plus, le système est équipé d’une fonction de programmation plus poussée, ce qui permet au rendement énergétique d’augmenter. Le coût moyen de l’équipement est entre 9 000 et 15 000 euros.

Opter pour le mix d’énergie

Le système de chauffage n’est pas limité à deux sortes de source d’énergie. Il est tout à fait possible de combiner 3 systèmes dans le but de profiter des avantages de chacun.

En choisissant de réunir une pompe à chaleur avec de l’énergie solaire et du chauffage à bois moderne, le chauffage va être extrêmement écologique en plus d’être économique.

Non seulement, l’association de ses 3 sources d’énergie va augmenter le confort d’utilisation mais le chauffage va être fonctionnel pendant toutes les saisons de l’année. Et par-dessus tout, l’impact sur l’environnement va être limité au maximum.

Toutefois, il est nécessaire de réaliser une étude thermique approfondie pour pouvoir choisir le panachage qui convient à l’habitation.

Par ailleurs, une solution optimale pourra être définie en prenant en compte le niveau d’isolation, la région d’implantation et l’agencement de l’habitation. Notons que l’étude doit être effectuée par un professionnel des énergies renouvelables.

Partager :