Comment mesurer la profondeur d’un puits ?

27
Partager :

Les tests de débit dans le nouveau puits profond foré à Pitangueiras ont débuté cette semaine pour mesurer la capacité de production d’eau. Le forage de puits a atteint plus de 600 mètres de profondeur et l’eau quitte à une température moyenne de 37 °C.

A lire en complément : Quelle surface est autorisée de planification sans autorisation en Belgique ?

Le nouveau puits est situé sur la rue Pernambuco, à Vila Caroni et sera le plus grand puits jamais réalisé dans la municipalité. Il aura la capacité de produire jusqu’à 200 000 litres d’eau par heure, augmentant ainsi la capacité d’approvisionnement du réseau.

Le maire Marcos Aurélio Soriano souligne qu’il s’agit du deuxième puits profond de la municipalité au cours des trois dernières années. Une moyenne beaucoup plus élevée que les 30 années précédant cette période, au cours desquelles seulement deux ont été forées. « Le travail que nous faisons avec l’approvisionnement en eau est incroyable. Si dans le passé il a fallu trois décennies pour forer deux puits, nous l’avons fait en seulement trois ans », souligne-t-il.

A voir aussi : Quelle piscine pour une petite parcelle ?

Depuis 2017, L’administration s’est efforcé de résoudre l’ancien problème de la pénurie d’eau dans les quartiers. « Il y a des quartiers qui en souffrent depuis des décennies. Aujourd’hui, les habitants de ces lieux ont de l’eau dans les robinets tous les jours. Ce nouveau puits vient encore améliorer cette capacité de production d’eau », rappelle le maire.

Au cours des trois dernières années, les efforts déployés par l’administration municipale pour améliorer l’approvisionnement et l’expansion de la distribution d’eau à Pitangueiras ont été intenses. Rien qu’en 2019, plus de 160 000 litres d’eau par heure ont été ajoutés au réseau.

Les actions de l’hôtel de ville, par l’intermédiaire du Département de l’environnement et du département municipal de l’eau, comprenaient l’augmentation de la pression et du volume de production d’eau provenant des puits ainsi que de la station de traitement de l’eau (ETA) ; le remplacement des anciennes pompes par des équipements plus puissants ; les partenariats entre la municipalité et les entreprises responsables des nouvelles affectations déployées dans la ville, à relient les puits au réseau d’eau et profitent à un plus grand nombre de quartiers ; en outre, la réforme de l’ETA, afin d’améliorer la réserve d’eau.

Partager :